La Fondation - Fondation Dialogue

La Fondation canadienne pour le dialogue des cultures vise à soutenir et promouvoir le dialogue et le rapprochement entre les différentes composantes de la société canadienne.

Saviez-vous que …

… La Fondation a été mise sur pied par la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada en 2004

La Fondation a été mise sur pied en 2004 par la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) dans la foulée de la publication du rapport Parlons-nous, en 2001. Ce rapport a été préparé par le groupe de travail Dialogue après une tournée pancanadienne visant à recueillir les points de vue des Canadiens et des Canadiennes sur l’avenir des communautés francophones et acadienne. La tournée Dialogue visait aussi à actualiser le discours et les actions de la FCFA et à réévaluer le positionnement des communautés francophones et acadiennes à l’égard des autres composantes de la société canadienne. La FCFA a alors proposé la création d’une fondation permanente qui aurait pour but principal de faire la promotion du dialogue entre les communautés francophones et acadiennes et l’ensemble des composantes de la société canadienne en élaborant des projets de collaboration et en effectuant des recherches. C’est ainsi qu’est née la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures.

Depuis sa mise sur pied, la Fondation dialogue a mené à bien de nombreux projets visant à favoriser le dialogue des communautés à travers le pays. La dualité linguistique, le multiculturalisme et la diversité culturelle sont autant de sujets qui nourrissent les interventions de l’organisme.

Pour connaître les activités actuelles de la Fondation, visitez la section Nos projets de ce site Web.

Aperçu de deux des projets réalisés par la Fondation:

JEUX OLYMPIQUES DE 2010 À VANCOUVER

En 2006, la Fondation dialogue et la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique (FFCB) ont signé une entente de collaboration avec le Comité organisateur des Jeux olympiques de 2010 à Vancouver (COVAN) afin d’assurer la place du français lors de la grande rencontre olympique. La Fondation dialogue et la FFCB ont par la suite entrepris une consultation pancanadienne afin de cerner leurs piliers d’intervention. En 2007, les partenaires ont présenté un plan d’action national visant à répondre aux besoins du COVAN, à favoriser la participation des francophones aux différents volets des Jeux, ainsi qu’à assurer des retombées concrètes et durables pour la francophonie de la Colombie-Britannique et du Canada. De ce plan d’action national sont nés, notamment, la Place de la Francophonie 2010 sur Granville Island, le projet de jeunes journalistes Franco Médias 2010 et le programme éducatif de la flamme de la francophonie. La Fondation dialogue a également favorisé la participation active des francophones à l’organisation des célébrations entourant le relais de la flamme olympique à travers le pays, facilité le recrutement de bénévoles bilingues et encouragé la population francophone et francophile du pays à prendre part aux activités.

Dans leur ensemble, les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver seront un modèle de réussite en matière de langues officielles pour les prochains comités organisateurs. L’engagement de la Fondation dialogue aura donné un nouvel élan de fierté à la communauté francophone de la Colombie-Britannique et aux francophones de l’ensemble du pays, dont la détermination aura porté ses fruits. La Fondation dialogue aura ainsi contribué à assurer une place importante à la langue française et à la culture francophone de partout au pays lors des Jeux.

MON PIF.CA

Mon PIF.ca était un portail Internet francophone, conçu pour les jeunes et par les jeunes. Il s’agissait d’un répertoire de sites francophones visant à susciter la curiosité des jeunes et à accroître leurs connaissances. Le portail offrait également une adresse courriel personnelle gratuite. Mon PIF.ca a été mis sur pied pour augmenter les échanges entre les jeunes et favoriser la découverte et l’utilisation des outils de recherche en français au pays. Ce portail offrait aux jeunes un espace virtuel complet à leur image, qui leur permettait de grandir, de vivre, d’apprendre et de communiquer en français. Le projet a pris fin à l’automne 2008.